Graphisme contemporain et patrimoine(s) à la BNF

by • août 21, 2013 • Autour Bercy, La BnFComments (1)1633

A la mi septembre commence une très belle et instructive exposition sur le graphisme contemporain à la Bibliothèque Nationale de France François Mitterand.  L’occasion de profiter des beaux jours de l’été indien à Paris et à partir du Grand Hotel doré, de traverser la Seine sur le jolie passerelle pour aller à la BNF.

Alors que l’art contemporain est accueilli dans des sites patrimoniaux ou que des mises en scène actuelles revisitent les œuvres du répertoire, quelles relations les pratiques graphiques contemporaines entretiennent-elles avec le Patrimoine ? L’exposition présente un choix de travaux de graphistes réalisés dans les années 2000, en France, pour un lieu, une collection, ou une manifestation à caractère patrimonial.
Chargés de donner forme et cohérence à une variété de supports d’information, de communication, d‘édition – l’affiche, le livre, le programme, la plaquette, le carton d’invitation… en passant par le papier à en-tête et le site Internet -, les graphistes accompagnent largement aujourd’hui la mise en valeur du patrimoine. Ils peuvent en proposer une vision contemporaine et sensible, qu’il s’agisse de monuments historiques (Château de Versailles), de collections artistiques (Musée du Louvre, Musée Rodin, Cité de la céramique, Musée de l’institut du monde arabe…), culturelles et sociales (Musée de la Cité de l’immigration) ainsi que de patrimoines littéraire, théâtral ou musical. En faisant appel aux graphistes, les commanditaires ne souhaitent-ils pas a priori susciter émotion, curiosité, réflexion et marquer leur territoire d’une empreinte significative de l’esprit du lieu ou de l’œuvre, immédiatement identifiable et se distinguant dans la profusion des signes environnants ?
C’est le patrimoine de leur propre discipline que les graphistes peuvent aussi explorer en offrant, par exemple, des interprétations contemporaines de « monuments typographiques », en rendant hommage à un de leurs grands maîtres (Toulouse-Lautrec) ou encore en prêtant une attention toute particulière au savoir-faire en matière d’imprimerie.
Et les documents conçus par les graphistes, à la fois très diffusés et en grande partie éphémères, n’entrent-ils pas dans des collections, notamment celles des bibliothèques, pour en constituer, à leur tour, le riche et fragile patrimoine ?du 17 septembre 2013 au 17 novembre 2013

du mardi au samedi de 9h à 20h
dimanche de 13h à 19h
lundi de 14h à 20h
fermé les jours fériés

fermé le dimanche du 4 août au 1erseptembre 2013

Entrée libre

Pin It

Related Posts

Comments are closed.